Le pudding ch’ti de mon enfance (pour finir les restes de pain)

Ce n’est pas mon dessert préféré, mais le pudding de ma maman est incontestablement ma madeleine de Proust ! Elle en réalisait régulièrement avec le pain rassis de la semaine. Car, oui, il existe toutes sortes de puddings. Je ne vous parle absolument pas de la recette du pudding anglais (qui était la spécialité de ma grand-mère, le genre « pudding » est une longue histoire familiale, je ne m’en rends compte qu’aujourd’hui !). A l’époque, je ne savais pas que je dévorais une spécialité sucrée du Nord, dont je suis originaire, tant sa récurrence était évidente. En patois, cette recette ch’ti de pudding s’intitule « le pain d’chien » (prononcer d’kien). Le pudding du Nord partage la même idée que le pain perdu, celle d’éviter le gaspillage alimentaire. C’est une recette ultra rapide et simplissime à réaliser ! Sachez qu’il n’y a qu’une seule règle à retenir pour le réussir : meilleur sera votre pain, meilleur sera votre pudding.

Durant ces huit semaines de confinement, bon nombre d’entre vous sont retournés derrière les fourneaux tandis que d’autres ont percé les secrets de recettes de base comme le pain. Faire son levain soi-même, c’est bien, jusqu’à ce qu’on se retrouve avec trop de pain maison sur les bras…

Le pudding ch’ti constitue la prescription idéale pour utiliser les restes de votre boule maison. Voilà un bon moment que je souhaitais vous présenter cette recette « doudou ». La fois la plus délicieuse était composée des restes du pain « punchy » que le Boulanger de la Tour d’Argent m’avait fait découvrir, un pain spécial à la farine bio des moulins du Brasseuil garni de pistaches, raisins bruns et noisettes.

On peut tout aussi bien choisir d’utiliser les restes de brioche. La recette comprend des raisins secs mais rien ne vous empêche de personnaliser votre pudding avec des noix de pécan, des noisettes, des amandes… La preuve, j’ai déjà osé inséré des morceaux de chocolat Dulcey, le fameux chocolat blond de Valrhona.

Dernière remarque : je l’ai réalisé en gâteau individuel, car je suis fan de ce format, mais on peut bien sûr préparer son pudding ch’ti dans un grand moule à manqué.


L A  C A R T E  D E S  A C C O R D S

Une tasse de chicorée. Pour respecter les traditions du Nord !

Alsace. Une vendanges tardives Riesling.

Dans le sud-ouest. Un Barsac ou un Maury, dont les saveurs chocolatées s’accorderont à la cuisson caramélisée du pudding du Nord.

Dans le Val de Loire. Un Vouvray moelleux. qui s’accordera aux fruits secs de la recette.

Dans le Jura. Un vin jaune ou même un vin de paille, si on veut épater (oser associer un vin d’une telle profondeur à une recette aussi populaire, il est rare d’avoir une telle opportunité d’associer deux extrêmes).


Le pudding ch’ti (ou pain d’chien)

Temps de préparation10 min
Temps de cuisson45 min
1 h
Type de plat : Dessert/Goûter
Portions : 8 puddings individuels (ou un grand pudding pour 6/8 personnes)
Auteur: Bérangère Chatelain

Ingrédients

  • 500 g de brioche ou de pain rassis
  • 1 litre de lait tiédi
  • 150 g de sucre vergeoise ou de cassonnade
  • 80 g de beurre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 150 g de raisins secs à faire macérer dans une tasse de rhum durant 1h (facultatiF)
  • Des fruits secs et à coque de son choix (pistaches, noix, noisettes, amandes, noix de pécan…)

Déroulé

  • Dans un grand saladier, on coupe le pain rassis ou la brioche en morceaux.
  • On chauffe le lait avec le beurre. On délaye bien. Le mélange doit être juste tiède.
  • On verse le lait/beurre sur le pain sec. On réserve à température ambiante au moins 1h.
  • On beurre et on farine le(s) moule(s).
  • Préchauffer le four à 180°C.
  • Dans le saladier du pain désormais complètement mouillé par le lait et le beurre, on ajoute les oeufs entiers, le sucre vanillé, les raisins secs et les autres fruits choisis, le cas échéant.
  • On malaxe bien le tout pour obtenir une pâte à gâteaux.
  • On verse l'appareil dans le(s) moule(s)
  • On enfourne pour 45 min de cuisson, pour le format individuel, sinon 1h pour un grand pudding.

Conseils & Astuces

On peut utiliser n’importe quelle type de mie rassise ou sèche : de la baguette, de la brioche, du pain aux céréales…
C’est le moment aussi de vider les placards avec les restes de fruits secs. Il y en a toujours qui traînent dans le fond d’un tiroir. Tout est permis, amusez-vous !
Toutefois, sachez que le pudding est un gâteau humide. Evitez donc d’ajouter des fruits, même fatigués. Ce n’est pas la bonne recette pour finir des vieilles bananes ou des fraises moches. La recette du banana bread est idéale pour cela…

Pour rester en accord sur WineNotCook.com :

Paris-Lille, mon hommage sucré
Le flan à la vanille de Quentin Lechat
Le gâteau aux pommes de Julie Andrieu

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *