Osez la Vallée du Rhône sur un plat thaï pimenté

Château Laborie 2012 Côtes du Rhône Villages & lamelles de boeuf à la pâte de piment

chateau la borie cotes du rhone villages 2012La cuisine thaïe offre cet éventail de saveurs épicées et pimentées qui embaument le palais. Le réflexe facile est d’opter pour un rosé. L’acidité domptera, c’est vrai, cette bouche de caractère. Mais, cette couleur est loin d’être la seule option. Le vin rouge peut accompagner à ravir un plat pimenté venu du pays du sourire. La règle est de choisir un nectar sur le fruit, marqué par des tanins mûrs.

Grande fan du restaurant Silk & Spice à Paris (rue Mandar), adresse de prédilection pour la cuisine thaïe gastronomique où opère la chef thaï Yuphen Sianghen, j’ai décidé de reproduire (en toute humilité) ses lamelles de bœuf à la pâte de piment. En voilà un bon exercice pour un accord avec la force du piment.

Nous voilà débarqués dans la Vallée du Rhône, au Château La Borie, seul château historique du vignoble que j’ai découvert en septembre 2014 lors de la ma formation à l’Université du vin, à Suze-la-Rousse. Au passage, allez-y et réservez votre visite, le patron vous accueillera sans difficulté entre deux rendez-vous et vous apprendrez les secrets de fabrication des vins de la région.

Revenons à notre accord. J’ai en cave un Côtes du Rhône Villages 2012. Les tanins sont mûrs et la bouche délivre des saveurs gourmandes de fruits rouges, surtout de cerises, de fraises et de framboises. Des notes poivrées dictent rapidement la trame aromatique. Bref, c’est un vin ample, coulant, généreux en alcool, avec une belle persistance en bouche. Le vin est à point pour l’accompagner d’un bœuf en lamelles à la pâte de piment.

Que se passe-t-il en bouche ?

En fait, le secret est de choisir un millésime qui a quelques années, au moins 2 ou 3 ans, le temps que les tanins se soient assouplis légèrement. Car si vous optez pour un millésime trop jeune, les tanins seront trop brusques avec une bouche déjà bien épicée. Bref, ce sera l’incendie ! Ici, les notes poivrées accompagnent la saveur du piment et les tanins mûrs passent la bouche épicée, et ce dans un décor fruité, élément central pour réussir un accord pimenté. La sauce confite de la pâte de piment enveloppe les papilles et le vin de La Borie vient ajouter sa personnalité. Je comprends pourquoi le restaurant Louchébem (ayatollah de la belle viande bovine à Paris, quartier Châtelet) propose le domaine à sa carte.

Terminez par une tarte en chocolat, 70% de cacao. Le Château La Borie Côtes du Rhône villages est un petit bijou, du velours sur la saveur suave du chocolat. Un délice !

Le conseil : un vin de la Vallée du Rhône sur le fruit, avec des tanins assouplis pour accompagner les plats pimentés. Si la bouche est belle en fruits rouges, n’oubliez pas d’ajouter un dessert au chocolat.

Découvrez la recette des lamelles de boeuf à la pâte de piment 

BOEUF PATE DE PIMENT

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>