La mélasse de grenade selon Alan Geaam

Du miel sans en avoir l’air, et du citron sans en être… La mélasse de grenade réussit l’alchimie parfaite entre le sucré et l’acide, pour accommoder un ceviche, ou préparer un simple dessert à base de fraises. Une préparation toute simple qui s’obtient après réduction du jus de grenade. 

Propriétaire de l’Auberge de Nicolas Flamel, la plus ancienne maison de Paris, et de deux restaurants bistronomiques, Alan Geaam a fait de la grenade son ingrédient fétiche. Le superfruit, aux pouvoirs antioxydants, lui rappelle le soleil de son enfance libanaise. Dévoré par la passion enivrante pour la culture gastronomique française, le chef a osé conjuguer le passé et le présent dans un plat signature, qui s’apparente davantage à une recette hommage tant à ses racines qu’à sa terre d’accueil : le pigeon laqué à la mélasse de grenade, navet boule d’or et céleri.

A l’occasion de l’ouverture du restaurant gastronomique Alan Geaam, WineNotCook.com a poussé les portes de son nouvel écrin gourmand, qui accueillit jadis les chefs William Ledeuil, Guy Savoy puis Akrame Benallal, pour découvrir la grenade fétiche du chef. Découverte !

 

Restaurant Alan Geaam
19 rue lauriston
75016 Paris

www.alangeaam.fr

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *