Ciccio ou comment croquer Bonifacio à pleines dents

La Corse est aussi belle dans ses paysages que dans l’assiette. Et ce n’est pas la très touristique Bonifacio qui mentira. Fuggazzi à la châtaigne, beignet au brocciu, glace au Corail de Bonifacio… Perchée sur son rocher calcaire, la cité médiévale se savoure autant avec les yeux qu’avec les papilles.

On aurait pu craindre qu’autant de touristes et de magasins de souvenirs ne sachent faire la place à un restaurant respectable pour son choix des produits frais, sa carte créative…  En plein coeur de la ville haute, dans un dédale de ruelles, Ciccio flanque une belle leçon à toutes ces destinations touristiques qui n’ont pas su faire le choix du beau et du bon. Bellissima Corsica ! Bravo Ciccio !

Bonifacio pourrait se résumer en une seule bouchée, celle de son Corail. Pas le coquillage, mais sa confiserie fétiche, qui marie une dizaine d’ingrédients corses : citrons et oranges confites, miel, châtaigne, amandes… Le petit palet s’exhibe à tous les coins de rues, et bénéficie même de sa propre boutique officielle. Et pourtant, malgré ce tapage touristique un peu lourd, le Corail de Bonifacio est un délice sucré à ne pas manquer.

ciccio-bonifacioBonifacio joue donc double-jeu. Ciccio, c’est la pépite gourmande qui corse l’exercice des voyageurs habitués à déjouer les pièges touristiques. Une pâtisserie, un traiteur, un bar à huîtres, un restaurant… Le fiston a posé ses pions rue Saint-Jean-Baptiste. Et le serveur posté dans la ruelle, qui n’est pas un rabatteur, ne doit pas effrayer. On prend place et on dévore la Corse toute entière. Le Chef Gérald Larrieu pane l’escalope de veau, concocte des terrines maison, prépare des aubergines à la bonifacienne.

Et surtout, l’ancien collaborateur de Pierre Gagnaire au Sketch de Londres extrait le meilleur de la mer. Au bar, on découvre les huîtres de Diana, des huîtres corses originaires de l’étang d’Aléria. Le petit bijou révèle une saveur iodée très marquée. Et l’on réunit l’ouest à l’est corse avec ce Pumonte de Calvi 2015. Pan les papilles !

huitres-diana-bonifacio

Les huîtres de Diana

pumonte-calvi-2015

Pumonte Calvi 2015

Et ce n’est qu’un début. Les ravioles au corail d’oursin et crème de poutargue cachent leur trésor sous la finesse d’une pâte fraîche maison. Suggestion du jour : des linguine au mérou. Un autre choix réussi pour révéler le goût du mérou corse, grâce au citron vert et au gingembre. Une claque marine qui donne à voir jusqu’à la Sardaigne voisine…

ravioles-corail-oursin

Ravioles au corail d’oursin et crème de poutargue

linguine-merou

Linguine au mérou

En dessert, pas de carte. Un plateau présente les sept recettes de la maison. Les créations sont esthétiques, simples et bien ficelées. Elles remplissent le contrat de la fin de repas, même si l’on aurait aimé connaître la vision du chef des ingrédients corses au registre sucré.

desserts-ciccio

Les desserts de Ciccio

cremeux-passion

Crémeux passion et meringue

Ciccio, un coup de coeur. Une adresse ne pas rater à Bonifacio, avant de partir découvrir les grottes du Golfe et les îles Lavezzi…

Ciccio
Rue Saint-Jean Baptiste
Bonifacio

www.ciccio-bonifacio.com

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *