Champagne de Noël : les chouchous de WineNotCook

Plusieurs d’entre vous connaissent mon intérêt pour les bulles françaises, qu’elles soient estampillées Champagne ou non. Et vous êtes nombreux à m’interroger sur les maisons que je pressens pour les servir à ma table de Noël.

J’ai donc décidé de vous compiler une petite sélection de ces faiseurs de bulles qui ont retenu mon attention ces derniers temps. Pour ne pas brusquer certains, qui ont encore des difficultés à croire qu’un Crémant (de Bourgogne par exemple) peut largement valoir un Champagne, je réserve cette liste aux bulles champenoises. Je consacrerai un autre papier aux Crémants pour lesquels je milite sans me cacher.

Mais, malgré ces choix, retenez bien une seule chose : seuls la curiosité et le plaisir comptent ! Si une bouteille de Champagne ou de Crémant, peu importe son origine, vous donne envie, ne freinez pas vos ardeurs. A bon entendeur (je vous renvoie à la conception que je me fais de www.WineNotCook.com)…

Mes choix ont la particularité, surtout pour Duval-Leroy et Champagne Lallier, d’être des vins de Champagne dits “gastronomiques”. Je suis une fervente admiratrice des Champagne qui réussissent à se servir à table. Car ce n’est pas si simple pour des bulles champenoises. Outre le budget, il y a d’abord le manque d’habitude et les idées reçues qui veulent absolument contraindre le service du champagne à l’apéritif et, pire, au dessert. Et puis, il existe un nombre incalculable de Champagne qui, si bons soient-ils, se résument à leur minéralité et leur belle acidité, sans être une option pour le repas. Vous m’avez comprise, essayez (si votre portefeuille vous le permet) le repas de Noël tout au Champagne. Vous m’en direz des nouvelles… Vous trouverez facilement ces flacons auprès des cavistes.

duval-leroy-rose-premier-cru-winenotcook

Champagne Duval-Leroy, Rosé de Prestige, Premier Cru

Duval-Leroy

C’est une maison que je suis depuis de nombreuses années. Incarnée par sa présidente à la poigne célèbre, le Champagne Duval-Leroy déploie une gamme pour toutes les occasions et tous les goûts. Les bulles de la maison de Vertus se distinguent par une finesse appréciable. Les Champagne Duval-Leroy se démarquent par leur élégance, soit par la manoeuvre du Chardonnay puisqu’elle est une maison emblématique de la Côte des Blancs, soit dans le caractère de ses assemblages, en puisant notamment dans la Montagne de Reims où le pinot noir est roi. Duval-Leroy est une des dernières maisons de champagne familiale, qui exploite près de 200 hectares de vignes. Et elle ne cache pas son parti pris féminin, complété par sa chef de cave, Sandrine Logette-Jardin. L’oenologue est aussi responsable de la qualité et est la seule femme en Champagne à tenir un rang professionnel aussi élevé.

> Lire aussi : le petit meslier, un cépage oublié pour buller tendance

champagne-lallier-winenotcook

Champagne Lallier, Cuvée R.010 Brut

Champagne Lallier 

C’est la maison de Champagne qui monte, qui monte… depuis sa reprise par Francis Thibaut, nouveau propriétaire. Et les vins de ce dernier mérite une grande attention pour leur caractère. La cuvée Ouvrage illustre parfaitement cette identité affirmée en bouche. C’est un Champagne confectionné avec de grands crus de chardonnay et de pinot noir, et surtout dont le tirage a été réalisé avec des bouchons de liège, celui-ci apportant un goût vraiment intéressant. Résultat, le Champagne se présente comme un vrai vin de (grande) table, d’autant qu’il est très faiblement sucré. Imaginez, il a été élevé durant cinq en cave. Et c’est à la main que l’on enlève les agrafes pour procéder à ce que l’on appelle le dégorgement à la volée. Une tradition ancestrale qui consiste à enlever le dépôt accumulé dans le col de la bouteille. La technique s’oppose au procédé mécanique qui consiste à plonger le goulot dans un bain de saumure à -25°C.

Qu’est-ce que le dégorgement à la volée ? Réponse en vidéo avec Champagne Lallier. 

>> Voir toutes les vidéos de WineNotCook.com 

Le flacon de la cuvée Ouvrage de Champagne Lallier coûte une cinquantaine d’euros. Si votre budget est trop serré, je ne saurais que trop vous conseiller la collection “R” de la maison. Lallier est la première maison de Champagne à mettre en exergue un millésime de référence. Petite explication. Le Champagne est un vin d’assemblage, qui joint le bon goût d’une récolte avec ce que l’on appelle un vin de réserve. Les vignerons en disposent pour réussir à proposer toujours la même signature. Si Lallier utilise aussi un peu de vin de réserve (19%), la maison d’Aÿ consacre un Brut à sa dernière récolte, en l’occurrence 2012.

> Champagne Bio

champagne-leclerc-briant-winenotcook

Champagne Leclerc-Briant, Blanc de Meuniers, Premier Cru, Brut Zéro

Leclerc-Briant

C’est décidé, vous voulez du Champagne bio pour servir l’apéritif ou accompagner le saumon fumé ? Leclerc-Briant est une valeur sûre, un moyen aussi de comprendre ce qu’est un vin de Champagne bio. La maison d’Epernay est précurseur du sujet. Bertrand Leclerc, quatrième génération, procède à de premiers essais en bio dès 1960. En 1990, le fils, Pascal, passe à l’étape de la viticulture en biodynamie. Cette dernière consiste à suivre les cycles de la nature, à utiliser des décoctions homéopathiques pour soigner la vigne… Bref à ne recourir qu’à des principes naturels. Au fil des années, les ceps de vigne puisent dans le sol les caractéristiques qu’ils vont transmettre au raisin. En n’utilisant aucun engrais ni produit chimique, vous obtenez le véritable goût que la nature a produit. Voilà pourquoi les vins de Leclerc-Briant sont intéressants. La maison cultive l’art du Champagne de caractère, avec une sélection parcellaire (on ne retrouve le raisin que d’une parcelle choisie pour son terroir). Leclerc-Briant ose même consacrer un grand vin au pinot meunier, le raisin qui d’habitude sert d’ajustement à l’assemblage du pinot noir et du chardonnay.

champagne-fleury-winenotcook

Champagne Fleury Brut

Fleury

Au registre “bio”, Fleury est une des autres maisons à avoir été dans les premières à miser sur l’avenir avec le bio.  Jean-Pierre Fleury est un des pionnier du bio et de la biodynamie en Champagne, dans la Côte des Bar, à 45 km de Troyes. Il reprend le domaine en 1962, et le conduit selon les techniques de l’époque qui ne se posent aucune question quant à l’utilisation de produits chimiques, avant d’entamer des recherches respectueuses de l’environnement. Il est intéressant de la connaître car elle s’ouvre au grand public, osant même s’afficher lors de la Foire aux vins de Carrefour en septembre dernier. Les prix ne sont pas excessifs et l’on peut trouver les Champagne Fleury autour d’une trentaine d’euros, pour les premières gammes telles que le blanc de noirs.


A lire aussi sur WineNotCook.com :

 iFavine, la carafe du XXIème siècle 

Le Vieux Pineau des Charentes et la langouste, un accord gagnant

Le Petit Meslier, un Champagne au goût d’antan

>>> Voir toutes les vidéos de WineNotCook.com

Partager

Un commentaire

  1. Pingback :Le Petit Meslier, un Champagne au goût d’antan | WineNotCook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>