Carnet de bonnes adresses à Santorin

N’écoutez pas les mauvaises langues : oui, vous avez bien raison de passer votre séjour à Santorin. Bien sûr, vous ne serez pas les seuls à avoir eu cette bonne idée (bien que selon la saison, vous pourriez être surpris). En fait, la caldeira cycladique condense son flot de touristes, à la pointe nord au moment du coucher du soleil depuis Oia (prononcez « ia »). Résultat, le reste de l’île est à vous (à l’exception de la « Red Beach ») ! Enfourchez un quad et partez à la découverte des douceurs salées et sucrées de cette île volcanique dont les tomates cerises et le vin sont des emblèmes de bon goût.

santorin vue

Dimitris Ammoudi Taverna

Direction Port Ammoudi. Les restaurants qui longent le village de Oia n’ont effectivement que peu d’intérêt. A Santorin, il ne faut pas craindre l’effort physique pour s’assurer une récompense gourmande. Osez affronter la descente jusqu’au petit port d’Ammoudi (demandez un taxi pour repartir si la remontée vous effraie). Quelques restaurants ont installé leurs tables le long de la jetée (osez déambuler entre les tables pour atteindre Dimitris !). Vous dévorez votre feta grillée quasiment les pieds dans l’eau. Mieux vaut réserver, mais les patrons savent trouver de la place pour que vous découvriez leur cuisine familiale si vous débarquez à l’improviste. Au menu : l’incontournable fava locale, la purée de pois cassés et l’inévitable poulpe grillé. Les pâtes au homard sont la spécialité de la maison. Je n’ai toutefois pas eu la chance d’y goûter. Une adresse conviviale pour se fondre dans l’ambiance cycladique.

dimitris ammoudi

La fava, la purée de pois cassés locale

Sélène, la pépite de Santorin

Direction Pyrgos. On ne peut se vanter d’avoir visiter Santorin sans avoir croqué dans les fameuses tomates cerises de l’île. Dire que le fruit/légume a du goût, dont l’île s’est faite une spécialité est un euphémisme. En visite à Pyrgos, le village le plus haut perché de Santorin, garez votre quad et grimpez les quelques marches qui mènent au restaurant Sélène. A l’heure du déjeuner, une sélection de mezzés permet de goûter à la cuisine du patron Giorgos Hatziyiannakis. Les tomates cerises sont si juteuses et concentrées en saveurs que les croquettes de « Sélène » imprègnent longuement le souvenir. Le chef les assemble avec de l’oignon, un peu de menthe verte et du yaourt grec. La bruschetta tartinée de tapenade, de poivrons de Florina et de sardines grillées bénéficie d’autant d’attention. On imagine très bien la qualité de la cuisine lorsque, le soir, Sélène se transforme en restaurant gastronomique. A bon entendeur…

croquettes tomates selene

bruschetta selene

Let’s Eat, le slouvaki qui déchire

Direction Imerovigli. Il y a pléthore d’adresses pour enfourner slouvakis, les fameuses brochettes de porc et de boeuf grillées, et kebabs, même ici à Santorin où le tourisme de luxe flirte avec les routards. sur le chemin entre Oia et Thira, la capitale, le village d’Imerovigli cache un dédale de petites tables, dont un fast-food qui ne paye pas de mine : Let’s Eat. Surtout fréquenté par la population locale, l’adresse cache bien son jeu derrière son nom anglophone. La viande a du goût, les brochettes sont grillées, ni trop ni pas assez. Le gyros est tout aussi réussi avec son pain pita, sa sauce tzaziki et ses frites maison, s’il vous plaît. On applaudit d’autant plus que les prix sont tout à fait raisonnables. Dommage que l’équipe ne sache pas recevoir avec la chaleur pourtant légendaire des Grecs…

lets eat

slouvaki santorin


Atlana Traditionnal House & Suites, le bar à vin pour déguster Santorin 

Direction Imerovigli. Impossible à trouver sur Google Maps, ce bar à vin n’est même pas indiqué ! Je vous précise donc le nom de l’hôtel attenant pour ne pas le manquer. Sur le chemin panoramique qui longe la caldeira entre Imerovigli et Oia, il intrigue avec ses deux uniques tables en extérieures, installées face à Thirassia et Néa Kameni, les deux autres îles volcaniques de Santorin. Alors que de nombreux passant se ruent vers Oia pour trouver le meilleur spot en vue du coucher du soleil, on déguste loin de la foule son verre de vin grec, recommandé par le patron érudit en bonnes quilles du coin, en esquissant un sourire narquois face à l’empressement touristique. Combien d’entre eux sont passés devant le secret le mieux gardé de Santorin ? Des tables additionnelles vous attendent à l’intérieur…

vin santorin


Pour découvrir d’autres bonnes adresses en Grèce : 

Santorin : à la découverte de l’un des plus anciens chais cycladiques

Les 4 adresses pour croquer Sifnos, la délicieuse

Cyclades : Milos, la face cachée culinaire d’une île envoûtante

Coups de coeur pour une tranche de vie à Athènes


red beach santorin

La « Red Beach » à Santorin

 


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *